seez pano

  FACEBOOK    YOUTBE logo mini DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

Le diocèse de Séez a vu naître ou vivre un certain nombre de saints ou grandes figures spirituelles. Retrouvez les portraits de certains d'entre eux :

Saint Latuin (5ème siècle)
Sainte Céronne (morte en 490)
Saint Lhômer (mort en 593)
Saint Evroult (627-706)
Bienheureuse Marguerite de Lorraine (1463-1521)
Saint Jean Eudes (1601-1680)
Armand de Rancé (1626-1700)
Jean Bazin (1767-1855)
Saints Louis (1823-1894) et Zélie Martin (1831- 1877)
L'abbé Paul Buguet (1843-1918)
Léonie Martin (1863-1941)
Thérèse Martin (1873-1897)
André (1919-1944) et Roger Vallée (1920-1944)
Marcel Denis (1919-1961)
Jean Guth (1939-2002)

Saint jean eudesJean Eudes est né le 14 novembre 1601 à Ri, près d'Argentan. Ses parents qui, pour obtenir un enfant, avaient invoqué la Vierge Marie, le lui consacrèrent dès avant sa naissance. Il passa son enfance à la campagne puis, à quatorze ans, il fut confié aux Jésuites de Caen. Adolescent, il manifestait une ténacité qui lui servira toujours, et il témoignait aussi d'une compréhension profonde de l'Evangile. Il fréquenta la Faculté de théologie de Caen (1621-1623) où il connut l'Oratoire, institut récemment fondé à Paris par Pierre de Bérulle. Jean Eudes, admis à l'Oratoire de Paris (25 mars 1623), poursuivit ses études dans les maisons de Marines et d’Aubervilliers. Il fut ordonné prêtre le 20 décembre 1625, après avoir été initié par Bérulle lui-même au mystère du Christ et de son Sacerdoce.

Les deux années suivantes furent un repos forcé, imposé par une grande fatigue. Jean Eudes fit de ce repos une longue retraite où il approfondit sa connaissance des Ecritures, des Pères et des spirituels. Il comprit de mieux en mieux que le Christ est notre Chef, que nous sommes ses membres et que nous devons vivre de sa vie. Il sera à la fois rénovateur et novateur. Rénovateur de la vie chrétienne, novateur par ses initiatives concrètes.

Lire la suite...

ArmaArmand Bouthillier Rancend Jean Le Bouthillier de Rancé, de l'ordre cistercien, né le 9 janvier 1626 à Paris et décédé le 27 octobre 1700 à l'Abbaye de la Trappe (Soligny-la-Trappe, France), est un des précurseurs de l'ordre cistercien de la Stricte Observance (« Trappistes », fondé en 1892). C'est une figure marquante de la spiritualité du Grand Siècle. Chateaubriand lui consacrera son dernier ouvrage, la Vie de Rancé.

Armand Jean Le Bouthillier de Rancé, né le 9 janvier 1626 était issu d'une famille de la noblesse de robe, bien introduite à la cour. Alors qu'il est destiné à une carrière militaire, sa famille engage Armand Jean dans une carrière ecclésiastique à la place de son frère aîné Denis-François, décédé, pour conserver à la famille les bénéfices ecclésiastiques promis à ce dernier.

Lire la suite...

 

PrêtrJean Bazine né à Frênes, en 1767, mort à Sées en 1855. Prêtre fondateur de la Communauté des Soeurs de la Miséricorde de Sées. Grand restaurateur du Diocèse de Sées, après la Révolution Française. Enfance Son père, Michel Bazin, était propriétaire, cultivateur/tisserand à Frênes. Sa mère, Marie-Anne Buffard, était apparentée avec la famille DUMONT-D'URVILLE. La famille Bazin est composée de 6 garçons et 2 filles. Après ses 1ères années à l'école du village, Jean intègre le collège de Vire en 1786. Il rentre ensuite au séminaire, de 1787 à 1792, un mois à Bayeux puis à Caen à partir du 09 octobre. Jean est ordonné diacre, à Bayeux, en 1790, puis rentre à Frênes.

Lire la suite...

Louis Famille Alençon 500pxLouis Martin

Né à Bordeaux en 1823, Louis Martin grandit au rythme de la mobilité de son père militaire. Sa famille s’installe finalement à Alençon où il passe sa scolarité. Dès sa jeunesse il sent le désir de se consacrer à Dieu au monastère du Grand Saint Bernard. Il est contraint de renoncer à ce projet et se lance dans une formation d’horlogerie. En 1850 il ouvre sa propre horlogerie-bijouterie à Alençon. Louis Martin est un homme travailleur, il est engagé dans une œuvre sociale auprès de la conférence saint Vincent de Paul. Avant son mariage, Louis occupe son temps libre par la pêche et à la méditation.

Zélie Guérin

Azélie-Marie Guérin est née le 23 décembre 1831 à Gandelain (Orne) où son père était gendarme. Zélie fit ses études au couvent de l’Adoration Perpétuelle et eut rapidement le désir de devenir religieuse, cependant la mère supérieure n’accepta pas. La jeune femme se tourna donc vers une formation professionnelle et s’initia à la fabrication du célèbre point d’Alençon. Zélie se révéla fort douée pour cela et ouvrit son propre atelier de fabrication du point d’Alençon, engageant des ouvrières à son service. Celles-ci étaient traitées comme des membres de la famille par Zélie qui pratiquait en tout les vertus de l’Evangile. La qualité de son travail était remarquable et l’atelier renommé.

Lire la suite...

Abbé buguetMgr Paul, Joseph Buguet (25 mars 1843, Bellavilliers - 14 juin 1918, Rome) est un prélat français, fondateur de l'Œuvre expiatoire pour la délivrance des âmes délaissées du purgatoire.

Après des études au collège Saint-Eloi, il rejoint le Grand séminaire de Sées en 1862 et est ordonné prêtre le 26 mai 1866. Vicaire à Sainte-Honorine-la-Chardonne jusqu'en 1872, puis vicaire et bientôt actif curé de Saires-la-Verrerie, l'abbé Buguet y lance un patronage de jeunes filles et fait construire un nouveau presbytère en 1875.

En 1878, il est éloigné comme curé de La Chapelle-Montligeon, petite commune en déshérence. Il y fait restaurer la paroisse et le lavoir, fait construire un bassin sur la place pour l'alimentation du bourg en eau potable et projette même de créer une ligne de tramway. Deux ans après son installation, où il a trouvé diverses confréries (Charitons, Charité perpétuelle de St Evroult, etc.), il établit dans sa paroisse l'Association de Saint-François-de-Sales et celle de la Propagation de la Foi, ainsi qu'un Comité catholique rattaché à l'Œuvre des cercles catholiques d'ouvriers, puis de la Confrérie du Rosaire en 1885.

Lire la suite...

Carte interactive
1
février

Messe chaque jour en direct

Chaque jour, à 8h30 depuis le monastère des clarisses d'Alençon ici, ou à 8h00 depuis le sanctuaire ND de Montligeon ici.(11h00 le dimanche).

27
novembre

Veillée pour la Vie

Depuis quelques années, sont organisées une fois par an dans le monde entier des Veillées pour la vie. Près de chez nous, venons rendre grâce pour le don de la vie, de la conception à la mort naturelle. Rdv  à la basilique ND de Montligeon, de 20h30 à 22h00, avec les soeurs de la Nouvelle Alliance , et en direct vidéo :

28
novembre

MESSE du dimanche en direct vidéo

Messe chaque dimanche à 11h00 depuis la basilique d'Alençon ici, ou depuis la basilique ND de Montligeon ici, et à 8h30 depuis le monastère des clarisses à Alençon ici.

28
novembre

Lancement dans un pôle missionnaire du Synode universel

« Pour la synodalité dans notre Eglise »., lancement de la réflexion dans le pôle missionnaire du pays d'Alençon, à suivre en direct vidéo :

28
novembre

Marguerite de Lorraine - Concert

Avec les chantres du Houlme :

3
décembre

« Discerner dans la paix avec la famille Martin »

Week-end spirituel, au sanctuaire d'Alençon, avec Mgr Bernard Podvin, du 3 au 5 décembre.