seez pano

  FACEBOOK    YOUTBE logo mini DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

Le diocèse de Séez a vu naître ou vivre un certain nombre de saints ou grandes figures spirituelles. Retrouvez les portraits de certains d'entre eux :

Saint Latuin (5ème siècle)
Sainte Céronne (morte en 490)
Saint Lhômer (mort en 593)
Saint Evroult (627-706)
Bienheureuse Marguerite de Lorraine (1463-1521)
Saint Jean Eudes (1601-1680)
Armand de Rancé (1626-1700)
Jean Bazin (1767-1855)
Saints Louis (1823-1894) et Zélie Martin (1831- 1877)
L'abbé Paul Buguet (1843-1918)
Léonie Martin (1863-1941)
Thérèse Martin (1873-1897)
André (1919-1944) et Roger Vallée (1920-1944)
Marcel Denis (1919-1961)
Jean Guth (1939-2002)

Leonie Martin 52ans 768x1024 225x300Née le 3 juin 1863 à Alençon, elle est difficilement située dans la fratrie entre la paire Marie/Pauline et celle de Céline/Thérèse. La mort à l’âge de 5 ans de sa petite sœur Hélène, née un an après elle, a dû conforter cet isolement.

Il n’y a rien de facile avec cet enfant : santé précaire, caractère difficile, instabilité permanente, intelligence lente… Zélie, sa maman écrit à son frère Isidore : « Je l’ai vu entre la vie et la mort pendant 16 mois. » Elle inquiète ses parents et ses sœurs, mais ils développent autour d’elle des trésors d’amour, de patience, de prière … Renvoyée plusieurs fois, elle ne fera pas ses études à la Visitation du Mans comme ses sœurs aînées. Ses parents doivent donc renoncer à la réussite brillante qu’on espère toujours pour sa progéniture et l’aimer telle qu’elle est, en espérant la faire progresser ! Léonie parle pourtant de son avenir avec une affirmation constante : « Moi, je serai religieuse à la Visitation avec ma tante. »

Lire la suite...

Thérèse MartinLa petite enfance
Thérèse naît le 2 janvier 1873 à Alençon et est baptisée le 4 janvier en l’église Notre-Dame. La famille Martin passe souvent ses vacances à Lisieux chez Isidore Guérin, le frère de Zélie, pharmacien, et sa femme Céline. Zélie a également une sœur, Marie-Louise, sœur Marie-Dosithée, visitandine au monastère de la Visitation au Mans. Les aînées Marie et Pauline y seront pensionnaires.

Thérèse perd sa mère à 4 ans et demi et en reste très marquée. Marie et Pauline, les deux filles aînées vont alors prendre en charge les trois plus jeunes.

En 1877, son père s’installe à Lisieux dans la maison des Buissonnets avec ses 5 filles. C’est une demeure retirée, où la famille Martin vit dans la solitude à l’écart de la ville. Thérèse, petite fille enjouée au caractère bien trempé devient après la mort de sa mère « timide et douce, sensible à l’excès ».

Lire la suite...

André et Roger ValléeAndré Vallée est né le 9/11/19 à Mortagne au Perche (Orne). Après un certificat d’études, Il devient conducteur de machines à l’imprimerie de l’œuvre de La Chapelle-Montligeon en 1934. En même temps, il adhère à la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, dont il devient fédéral jociste de l’Orne dès 1941.

Juin 1940, il est mobilisé, puis fait prisonnier à Poitiers. Libéré, il est envoyé dans un camp de jeunesse en Auvergne. Novembre 1942, il prend la place d’un père de famille requis et part au STO pour Gotha en Thuringe.

Dès son arrivée, il repère 3 autres membres d’action catholique avec qui il fonde un premier groupe de réflexion. Les sections jocistes qu’il met sur pied avec son frère Roger, séminariste, s’élargissent jusqu’à compter 60 membres. Ils se répartissent l’entraide, André visite les malades dans les hôpitaux.

André s’occupe plus spécialement de la bibliothèque qu’ils ont créée, alors que l’envoi de livres depuis la France est interdit ; des répétitions de chants, de la mise en place de messes de soutien aux français ; des contacts tous les deux mois avec les responsables JOC des autres régions ; le tout clandestinement, tout groupe confessionnel étant interdit.

Roger Vallée, son frère, est né le 13/12/20 à Mortagne. Après des études primaires, il entre au petit séminaire en 1933, au grand séminaire en 1940, où il intègre les ordres mineurs en juin 1943. Requis en Août 1943, il rejoint son frère à Gotha pour l’aider dans son apostolat. Il s’occupera de développer des cercles d’étude chaque semaine, des récollections locales pour soutenir les militants jocistes ; participera aux réunions régionales.

Dès le 22 décembre 1943 leur avait été transmis l’ordre de la police de ne pas célébrer de messes pour les étrangers.

Ils sont arrêtés à Gotha le 1er avril 1944, interrogés par un spécialiste des questions religieuses, incarcérés à la prison de Gotha avec dix compagnons arrêtés pour la même cause. Ils signent chacun leur motif de condamnation : « par son action catholique auprès de ses camarades français, pendant son service du Travail obligatoire, a été un danger pour l’Etat et le peuple allemand ».

André arrive le 12/10/44 au camp de concentration de Flossenbürg, reçoit le n° 28910. Il est affecté au kommando de Leitmeritz où il décède sans doute le 31 janvier 1945, au vu des témoignages. Son décès est enregistré le 15 février 1945 au camp de Flossenbourg.

Roger arrive à Flossenbourg le 12/10/44, reçoit le n°28909, puis est transféré à Mauthausen, n°108 811, où il décède le 29 octobre 1944.

Auteur de la fiche : Dominique MORIN

Source : https://www.memoresist.org/resistant/andre-et-roger-vallee/

Jean GuthJean guth est né le 12 janvier 1939 à  Argentan. Il était missionnaire spiritain, profès à Cellule en 1958, prêtre en 1966 à Trun.

Le missionnaire vivait au Congo Brazzaville depuis 1967. Il avait vécu un premier temps dans le Pool – à l’intérieur du pays -, ensuite dans le nord du pays avant de se rapprocher de nouveau de la capitale quand, en 1994, il avait fondé la paroisse de Mayama (à 80 kilomètres au nord de Brazzaville).

Le Père Guth,  a été enlevé le 31 mars 2002 par des miliciens "ninjas", miliciens rebelles proches du « pasteur » Ntoumi.

Malade, victime de sévices, il est décédé et a été enterré à la sauvette par ses ravisseurs. Il a été retrouvé enterré en septembre 2002.

"Au passage, nous exhortons particulièrement les évêques d’honorer la mémoire de Père Jean Guth, prêtre missionnaire français, enlevé et tué à Mayama, dans le département du Pool, pendant la guerre de 1997, par les Ninjas de Frédéric Binsamou alias Ntumi, à travers l’ouverture d’un Centre ou la création d’un Mouvement apostolique, dénommé les « Amis de père Jean Guth  » dont la mission principale sera celle d’accompagner les populations pendant les crises naturelles ou politiques, voire les guerres." (source http://www.congopage.com/Theologie-d-en-haut-au-Congo-Brazzaville-et-Theologie-d-en-bas-au-Congo-Kinshasa)

Carte interactive
1
février

Messe chaque jour en direct

Chaque jour, à 8h30 depuis le monastère des clarisses d'Alençon ici, ou à 8h00 depuis le sanctuaire ND de Montligeon ici.(11h00 le dimanche).

27
novembre

Veillée pour la Vie

Depuis quelques années, sont organisées une fois par an dans le monde entier des Veillées pour la vie. Près de chez nous, venons rendre grâce pour le don de la vie, de la conception à la mort naturelle. Rdv  à la basilique ND de Montligeon, de 20h30 à 22h00, avec les soeurs de la Nouvelle Alliance , et en direct vidéo :

28
novembre

MESSE du dimanche en direct vidéo

Messe chaque dimanche à 11h00 depuis la basilique d'Alençon ici, ou depuis la basilique ND de Montligeon ici, et à 8h30 depuis le monastère des clarisses à Alençon ici.

28
novembre

Lancement dans un pôle missionnaire du Synode universel

« Pour la synodalité dans notre Eglise »., lancement de la réflexion dans le pôle missionnaire du pays d'Alençon, à suivre en direct vidéo :

28
novembre

Marguerite de Lorraine - Concert

Avec les chantres du Houlme :

3
décembre

« Discerner dans la paix avec la famille Martin »

Week-end spirituel, au sanctuaire d'Alençon, avec Mgr Bernard Podvin, du 3 au 5 décembre.