seez pano sez2024 1

  FACEBOOK    YOUTBE logo mini DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

Guillaume Firmat, Bernard de Thiron et Bienheureux Vital de Tierceville :

Guillaume Firmat

IL est né à Tours. Moine, il exerça la médecine et se retira avec sa mère en solitude d’ermite : d’abord à Laval, puis à Fontaine-Géhard, près de Mayenne, où il rejoignit Bernard de Thiron. Il mourut à Mantilly, au prieuré de St Vital en 1095

Eloge de la lectio divina par Guillaume Firmat, office des lectures propre de Séez :
Qui ne serait troublé par la solitude du silence, puisque celui qui parle à Dieu n’est ni seul ; ni silencieux ?En effet, durant la lectio divina, le Père lui parle ou lui-même parle au Père, le Fils lui parle , ou lui-même parle au Fils, le Saint Esprit lui parle ou lui-même parle au Saint Esprit ; il parle à la Sainte Vierge ou aux saints de Dieu. Heureux échanges et agréable rencontre, où tout est bénéfique et où rien n’est temps perdu !
Il en résulte que, le danger écarté, le progrès spirituel vient en lisant ; en lisant on accède au dialogue et en dialoguant on revient à la lecture. Mais, en dialoguant et en lisant, on acquiert de grandes richesses. Si donc, en lisant, on recherche les richesses ; à quoi sert une longue lecture ? Quelles richesses dis-tu ? ne lis-tu pas : les richesses du salut sont la sagesse et la connaissance, auxquelles ne peut se compare aucun désir.

 

Bernard de Thiron

Bernard de Thiron est né dans les environs d’Abbeville, vers 1046. Il souhaitait se consacrer au Seigneur. Il se rendit à l’abbaye de St Cyprien, au diocèse de Poitiers. Il alla à Mantilly demander à St Vital de le recevoir dans son ermitage. Il y passa plusieurs années dans le silence et la prière. Il suivit St Vital à Savigny, puis fondera l’abbaye de Thiron dans l’Eure et loir avant de mourir en 1117.

 

Vital, dit Vital de Tierceville ou Vital de Mortain

Saint Vital est né à Tierceville dans le calvados, à Tierceville, entre Bayeux et Caen, au cœur de la Province Normande, vers 1050. Ordonné prêtre, il exerça d’abord des œuvres de miséricorde en demeurant dans la maison de ses parents. Robert de Mortain, frère de l’évêque de Bayeux le réclama comme chapelain. Il resta dix ans dans cette petite cour féodale, mais souhaita être ermite, à condition de ne pas trop s’éloigner de Mortain.
Il établit sa cabane non loin de l’église du Neubourg. Mais beaucoup viennent le trouver. Fatigué de la foule qui le suit, St Vital avait fondé une sorte de maison de retraite à Dompierre, sur la commune de Mantilly dans le Passais. C’était la première ébauche d’un monastère. Il avait une quarantaine de religieux avec lui, qui le pressaient de bâtir un monastère. Il choisit Savigny, près de Mortain, en 1112. Il avait mené la vie érémitique pendant 17 ans, il remplirait les fonctions d’abbé pendant dix ans.
Ce n’était pas seulement un monastère qu’il venait de fonder ; ce serait bientôt une congrégation et dans une province « la Normandie bénédictine ». Il réalise son désir : rétablir l’observation de la règle de st benoit dans toute sa pureté. Durant son abbatiat, 26 monastères furent fondés en France ou en Angleterre. A Savigny, Vital avait aussi fondé un monastère de religieuses, où sa sœur Ste Adeline vint résider avec des compagnes.
Vital mourut en 1122 au prieuré de Dompierre
Il existe encore aujourd’hui des vestiges de l’abbaye de Savigny, qui se trouve sur la commune de Savigny le Vieux dans la Manche.

Carte interactive
1
février

Messe chaque jour en direct

Chaque jour, à 8h30 depuis l'ancien monastère des clarisses d'Alençon ici, (en pause pour cause de fermeture accès internet), ou à 8h00 depuis le sanctuaire ND de Montligeon ici.(11h00 le dimanche).

30
juin

Festival d'orgue - été 2024

Pour la 8ème année consécutive, l'association des Amis des Orgues d'Alençon et l'association Jean de Bernières de Sées se réunissent pour vous proposer le 16ème festival d'orgue 🙂 (ex-festival de musique sacrée, créé et lancé en 2009 par l'association Jean de Bernières après la restauration du grand-orgue de la Cathédrale). Vous connaissez le principe 🙂 :

1
juillet

Expo d'été ''croire au front"

Jusque fin septembre, tous les jours sauf le mardi, au musée départemental d'art religieux de Sées :

5
juillet

La vie en couleurs, exposition Bernard Chardon

Du 5 juillet au 3 septembre 2024, à la chapelle de la Miséricorde (60 rue d'Argentré) à Sées. Affiche

27
juillet

Les noces de Figaro

Du 14 au 28 juillet, l’Association Art Sacré Val d’Orne accueille 20 jeunes étudiants et professionnels de l’Association ARCADE pour la troisième campagne de rénovation des Chapelles du Val d’Orne (Saint Roch à Ménil Glaise – Treize Saint à Batilly et Notre Dame des Victoires à Champcerie. Depuis 2019, des jeunes bénévoles âgés entre 18 et 30 ans   participent à des chantiers de restauration de monuments (châteaux, Abbayes, églises, chapelles, forts…) durant l’année, et spécifiquement l’été :

28
juillet

110ème pèlerinage des automobilistes et voyageurs

C'est au sanctuaire de Saint-Christophe le Jajolet, non loin d'Argentan, en présence de Mgr Pierre-Antoine Bozo, évêque de Limoges :