seez pano

Services et Mouvements

  FACEBOOK    Twitter DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

vocations"À travers les formes diverses de vie et les charges différentes, il n’y a qu’une seule sainteté cultivée par tous ceux que conduit l’Esprit de Dieu et qui, obéissant à la voix du Père et adorant Dieu le Père en esprit et en vérité, marchent à la suite du Christ pauvre, humble et chargé de sa croix, pour mériter de devenir participants de sa gloire. Chacun doit inlassablement avancer, selon ses propres dons et fonctions, par la voie d’une foi vivante, génératrice d’espérance et ouvrière de charité." Concile Vatican II, Lumen Gentium n°41

 

Dans le diocèse, comme dans toute l'Eglise, des services soutiennent et encouragent l'émergence de toutes les vocations dans la diversité des appels en vue du bien de l'Eglise toute entière et pour promouvoir la sainteté propre à chaun.

Adresse : Maison diocésaine, 29 rue Conté, BP 25, 61500 Sées.

Responsable : P. Alexis de Brébisson - presbytère,

rue du 8 mai 1945

61150 Ecouché

Tél 06 72 32 26 96 mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Adjointe : Anne Spick


Le Service Diocésain des Vocations, comme son nom l’indique, est un service de toute l’Église et de chaque baptisé. Son but est de rappeler sans cesse que nous n’existons pas par hasard, mais que notre existence est voulue par Dieu, c’est à dire appelée (vocation : appel) par Lui. Notre joie donc, et le sens de notre vie, sera de répondre à son appel ; c’est la sainteté, c’est à dire l’appel à aimer comme nous sommes aimés.

Mais on ne vit pas la sainteté dans les nuages : on la vit en s’engageant, ici et maintenant. De manière plus précise alors, le CDV a pour mission d’aider les jeunes à préparer un choix de vie dans laquelle ils décideront, en réponse à l’appel de Dieu, d’un chemin de sainteté. Le choix le plus naturel est habituellement le mariage chrétien. Mais notre mission plus particulière est de rappeler que Dieu en appelle certains à une consécration totale à sa suite, à travers le sacerdoce ou la vie consacrée sous ses multiples formes (contemplative ou apostolique, missionnaire, instituts séculiers...)

Concrètement, notre mission consiste à être " l’aiguillon ", à sensibiliser les paroisses, les différents mouvements de l’Église à ce thème des vocations, afin qu’en réponse à l’appel du Christ, le plus grand nombre prie " le Maaitre de la moisson " d’envoyer des ouvriers à sa moisson, et au nom du Christ appelle à le suivre. Pour cela nous intervenons dans les paroisses, les écoles, les mouvements, les moyens de communications et tous les biais possibles.

Notre mission est aussi d’aider ceux qui se posent la question d’une vie toute consacrée à Dieu à discerner, dans le plus grand respect de leur liberté, à qui, précisément le Seigneur les appelle, et à présenter les éventuels candidats au séminaire ou dans les communautés de vie consacrée.

Diacres Séez juin 2010Service diocésain du diaconat permanent

Maison diocésaine, 61500 SEES.

Délégué au diaconat permanent : Philippe AUFFRET

Site du Comité National du diaconat  http://www.diaconat.cef.fr

 

Le comité diocésain du diaconat est chargé de :

  • susciter l’appel au diaconat permanent dans les communautés chrétiennes 
  • discerner les appels au diaconat permanent
  • suivre la formation des hommes qui se préparent au diaconat permanent
  • favoriser la vie des diacres permanents

Il est constitué du vicaire épiscopal chargé du diaconat permanent, du délégué au diaconat perment, du prêtre accompagnateur et de plusieurs personnes - diacres, épouses de diacres, religieuse, laïcs.

 

Quelle est la mission d’un diacre, en particulier dans l’Église de France ?

Le diaconat n’est pas d’abord de l’ordre du faire, mais de l’ordre du signe. Les ministres sont d’abord un don de Dieu fait à son Église.(cf. Ep 5, 21-33).Dès 1968, les évêques de France souhaitent que le diaconat permanent concerne des hommes insérés dans la société, au niveau professionnel ou associatif. Ainsi le diacre est d’abord signe du Christ serviteur. Jésus, en lavant les pieds de ses disciples le soir où il instituait l’Eucharistie, signifiait qu’il est aussi important de se mettre au service des hommes que de se nourrir de son Corps. La mission du diacre est d’abord d’être attentif aux personnes, là où il vit (famille, travail, monde associatif…). Il est donc tout naturel que, contrairement aux prêtres, la règle de l’Église, reconnaisse au diacre permanent le droit à l’engagement politique ou syndical. Pour le dire rapidement, la présence du diacre rappelle aux chrétiens, qu’en tant que baptisés, ils ont à servir les hommes et, aux hommes qu’il côtoie tous les jours, que l’Église est proche d’eux, attentive à leurs joies et leurs peines.

Le diacre dans la communauté chrétienne
À la question du « faire », concernant le diacre permanent, certains définissent son action de manière restrictive en affirmant qu’il n’est ni un super-laïc ni un sous-prêtre. Ordonné, le diacre n’est plus laïc, mais il est en lien avec les membres de la communauté chrétienne pour rappeler que tout baptisé est appelé au service des hommes avec lesquels il vit. D’autre part, ce n’est pas parce qu’il peut célébrer baptêmes et mariages qu’il supplée le prêtre. Sa mission est différente et complémentaire de ce dernier. Le prêtre est d’abord envoyé aux communautés chrétiennes pour qu’elles vivent la relation à Dieu et aux frères. Il est signe et facteur d’unité dans la communauté composée de baptisés très divers. Le diacre est d’abord au service des hommes dans le milieu où il vit, pour signifier que c’est la vocation de tout baptisé. C’est à ce titre que le diacre est habilité à transcrire l’Évangile dans la vie par l’homélie. La préparation et la célébration des cérémonies du lien : baptême, mariage, et funérailles sont vécues par lui comme un service particulier aux hommes en quête de sens auprès de l’Église, lors des temps forts de leur vie.

Un groupe de diacres plutôt que des diacres
On devient diacre d’abord parce qu’on y est appelé par l’Église, peuple de Dieu ; ceci au travers des équipes pastorales, mouvements ou services. Le diaconat est donc la rencontre d’un charisme personnel et d’un appel de l’Esprit, par l’intermédiaire de la communauté chrétienne. Pour que le service que l’Église doit aux hommes soit aussi diversifié que leurs besoins et leurs détresses, les diacres appelés sont d’origine, de culture, d’insertion diverses. Chaque diacre ne peut incarner seul les différentes facettes de son ministère, ainsi le diaconat prend figure, et encore de façon incomplète, au travers du groupe des diacres d’un diocèse. De même les missions ecclésiales confiées aux diacres sont, elles aussi, diverses (pour notre diocèse : pastorale de la famille, des malades, communication, diaconat, accompagnement des handicapés, des divorcés, des catéchumènes, de mouvements d’Action catholique…). Lorsqu’ils se rassemblent, les diacres prennent conscience euxmêmes, dans cette diversité, de la diaconie de l’Église diocésaine et des manques qu’il reste à combler.

Appel et préparation au diaconat
On peut se proposer au diaconat, mais ce sont généralement des communautés chrétiennes qui invitent un homme à réfléchir,pendant au moins un an, à l’éventualité du diaconat. On dit alors de ces hommes qu’ils sont « interpellés » en vue d’un éventuel diaconat. Commence alors la formation proprement dite, chemin autant spirituel et pastoral qu’intellectuel. Le candidat au diaconat et son épouse se forment théologiquement et pastoralement pendant trois ans avant l’ordination puis trois ans après. Le chemin vers l’ordination est parsemé d’étapes : appel officiel et écrit de l’évêque,admission parmi les candidats un an avant l’ordination, charges du service de la Parole et de la Prière entre dix et six mois avant l’ordination… Ces étapes illustrent la bonne pédagogie de l’Église dans la préparation à un sacrement qui engage toute la vie, jusqu’à la mort, comme le mariage.

Carte interactive
29
avril

Montligeon - Formation

Du 29 avril au 1er mai.

Thème : dignité de l'homme au travail.

Plus d'infos sur www.montligeon.org

 

1
mai

Perche Verrières Espérance en la chapelle de Clémencé (St-Cyr-la Rosière) à 18h00

« Perche Verrières Espérance » est un groupe œcuménique de prière, de partage de vie à partir de textes bibliques, ouvert à toutes et à tous, dans le Perche sud.

3
mai

Radio RCF 61 : assemblée générale annuelle

L'assemblée générale de RCF Orne se déroulera à la Maison Martin à Alençon.

6
mai

Courtomer : pèlerinage annuel à la chapelle St Jacques

Marche vers la chapelle dédiée à St Jacques le Majeur, dans un site exceptionnel propice au recueillement.

6
mai

Journées Marcel Denis à Alençon

A l'occasion de la béatification récente du P. Marcel Denis, originaire d'Alençon, prêtre des MEP (Missions étrangères de Paris), mort en martyr au Laos, 2 journées spéciales, dont une conférence le samedi à 16h00 et la messe du dimanche à 11h00 à suivre en direct vidéo ici.

8
mai

Pôle missionnaire d'Argentan

A 17h à la salle des fêtes de Goulet, présentation du Pôle Missionnaire d’Argentan regroupant les paroisses d’Argentan, Trun, Putanges et Ecouché. (Une équipe, une vision, des propositions...). A suivre sous réserves en direct live vidéo ici.